Union Française pour la Santé du Pied/ F.A.Q/ Pied et diabète

Pied et diabète

Question : Je suis diabétique sous insuline et ai des difficultés à couper les ongles de mes pieds durs et difficiles de bien couper. Dois je me rendre chez un podologue, et est ce pris en charge en tant ALD ?

Réponse : si vous remplissez certains critères peut être pouvez vous bénéficier de la prise en charge des diabétiques : il faut être atteint au minimum d'une neuropathie ( perte de sensibilité du pied) associée à une artérite des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied importante. Ceci est donc juger par votre médecin qui dans ce cas fait une prescription pour que vous ayez 4 soins par an. Quoiqu'il en soit, un soin par an, même non remboursé, serait utile pour surveiller votre sensibilité et faire un soin correct.

----------------------

Question : Etant diabétique, j'aimerais savoir si j'ai droit a un soin gratuit chez un podologue ? Quelles sont les démarches à faire ? 

Réponse : La prise en charge pour les diabétiques n'est pas systématique. Il faut malheureusement remplir les critères suivants : avoir une neuropathie, c'est à dire ne pas sentir correctement ses pieds puis être atteint soit d'artérite des membres inférieurs soit d'avoir une grosse déformation du pied. Dans tous les cas, il faut que votre médecin fasse la prescription et précise le grade de risque : 2 ou 3. Dans ces cas, vous aurez droit à 4 soins. 

------------------------

Question : Ma mère âgée de 72 ans est diabétique, traitée à l'insuline et présente une neuropathie diabétique. Elle souffre de mycoses au niveau des ongles des gros orteils dont la guérison tarde à venir. Sa diabétologue lui a donné une crème antifongique à appliquer tous les soir et un vernis antifongique à appliquer deux fois par semaine après une toilette soigneuse des pieds (laver et limer les ongles atteints).

RéponseIl faudrait vous renseigner auprès du médecin traitant de votre mère pour savoir si elle peut faire partie des quelques patients diabétiques avec neuropathie pris en charge par la Sécurité Sociale pour des soins de pédicures. En effet avec son diabète, les risques de complications sont plus importants et de plus les onychomycoses sont mieux prises en charge lorsqu'il y a désépaississement de l'ongle atteint ainsi les traitements pénètrent mieux. Le traitement doit être bien respecté et est très long avant l'amélioration.

-----------------------