Union Française pour la Santé du Pied/ Les conseils du podologue/ Courir en hiver

Lutter contre le froid et la pluie


LE FROID

• Les gants, les bonnets et les lunettes
La tenue vestimentaire hivernale du coureur semble relever de l’évidence mais elle n’est pas toujours respectée, ce qui entraîne bien des désagréments. D’autant qu’il faut s’adapter à des conditions qui peuvent être différentes. Parmi les « trucs » de coureurs, on note la modulation des « couches » utilisées, combinant le tee-shirt manche courte en dessous, puis au dessus un tee-shirt manche longue sur lequel on peut rajouter des « manchettes » s’il fait très froid. Il faut en priorité protéger ses mains avec les gants mais pas n’importe lesquels. S’ils sont là pour ne pas avoir froid, il ne faut pas avoir trop chaud non plus, pour ne pas transpirer alors qu’il fait froid. Le bonnet sur la tête est essentiel car sans cela la déperdition de chaleur est considérable. Mais comme pour les gants, il ne faut pas non plus se sur-protéger et ne pas trop « mouiller » le bonnet… L’idéal est de posséder plusieurs types de bonnets de différentes épaisseurs, adaptés aux niveaux de température. La protection des yeux n’est pas à négliger, avec des lunettes adaptées pour éviter les conséquences néfastes de la neige et du froid sur la rétine.

• Les chaussettes
Utiliser des chaussettes de bonne qualité. Elles doivent être en fi bres qui gardent la chaleur mais qui permettent également de réguler la température (voir numéro 22 et notre article sur les chaussettes thermorégulantes).

• Les chaussures
Les chaussures si utilisées en nature doivent être adaptées au terrain. Cela paraît évident mais pas toujours respecté. Il faut privilégier des chaussures de type trail avec une semelle qui accroche sur terrains boueux et des chaussures très confortables lorsqu’il fait froid et que les sols sont durs.

• Soigner votre peau
Au niveau de la peau, dans des cas de grands froids, il existe des pommades chauffantes qui permettront une pratique en tout confort. Il faut de toute manière toujours utiliser des crèmes anti-échauffements qui ont une valeur nutritive. Il faut aussi penser à « nourrir » les ongles car l’alimentation traditionnelle étant en grande partie utilisée par les organes vitaux, les parties éloignées sont souvent démunies. Des huiles essentielles en synergie peuvent être prescrites pour les ongles.

• Hydratation et alimentation
Le froid coupe souvent la sensation de soif et de faim. On oublie parfois de boire ou de s’alimenter, ce qui contribue à la déshydratation de l’organisme ou entraîne une hypoglycémie. Alors même qu’en plus de l’effort, nous avons besoin de consommer beaucoup plus de nourriture sous forme liquide pour lutter contre le froid ! L’alimentation sportive a fait de grands progrès et on trouve aisément des produits adaptés au froid avec des gels plus liquides et des boissons plus riches et énergétiques.

LA PLUIE

Dnas les conditions de pluie, il faut rechercher des chaussettes qui sèchent vite ou qui permettent une bonne évacuation de l’eau. Il faut aussi graisser les pieds afin de les protéger de l’eau qui fragilise la peau. Les chaussures qui accrochent sur les surfaces glissantes et en matériau de type « Gore-Tex » sont souvent privilégiées afin d’évacuer l’eau au mieux sans la laisser rentrer. Il faut également penser à se masser avant la course à pied pour augmenter la température de la peau, des tendons et des muscles.