Union Française pour la Santé du Pied/ Les principales pathologies : "J'ai mal aux pieds : je consulte un podologue"./ Les mycoses

Les mycoses

Une mycose est une infection due à des champignons qui prolifèrent dans la couche superficielle de la peau L'infection est provoquée par la chaleur, la transpiration et l'humidité, ce qui renforce son apparition pendant la période estivale.

Les dermatophytes, majoritairement retrouvés dans les onychomycoses des pieds, sont des champignons filamenteux microscopiques, capables de parasiter la Kératine des êtres humains et des animaux. Ils appartiennent aux genres : Tricophyton, Microsporum, Epidermophyton.

Nous pouvons également retrouver des atteintes par des levures (Candida Albican), et des moisissures. De nos jours, l’espèce dominante dans la pathologie humaine est le Tricophyton rubrum.

Au niveau des pieds, il existe deux types d’atteinte : l'onychomycose au niveau des ongles et le pied d'athlète au niveau de la peau.

Une pathologie contagieuse

La transmission de ces mycoses à l’homme dépend de l’agent pathogène. La contamination peut être d’origine animale, humaine ou tellurique. Mais la contagion la plus fréquente est due aux lieux collectifs, où règnent chaleur et humidité, et où l’on marche pieds nus. Exemples : piscine, sauna, vestiaires et douches des salles de sport, hôtels…

La transmission peut être également intra-familiale, par le biais des moquettes, tapis de salles de bain, serviettes et gants de toilettes.

Les mycoses aiment la chaleur, l’humidité et l’obscurité. Les facteurs favorisants sont :

L'hyper sudation physiologique : il est donc important de talquer régulièrement les pieds et d’utiliser des traitements anti-transpirantion.

La pratique sportive entraînant une sudation liée à l’exercice physique, le port de chaussures occlusives en plastique ou en tissu synthétique et la contamination sur les sols humides : vestiaires, douches…

Les défauts d’hygiène :

- le mauvais nettoyage des espaces interdigitaux 
- l'absence de séchage des espaces interdigitaux après la toilette ou après une hypersudation
- l'absence du changement de chaussettes tous les jours

Le travail en milieu chaud et humide : teinturier/pressing, cuisinier/boulanger, certaines industries : utilisation d’eau et de vapeur, chaleur élevée

Le port de chaussures de sécurité : éboueurs, ouvriers de certaines industries…

Traitement

Il est important en premier lieu de lutter contre les facteurs favorisants. Il ne faut pas oublier de bien essuyer soigneusement les espaces interdigitaux après chaque bain, douche, exercice sportif ou toute situation avec sudation.

Il est préférable de ne pas porter de chaussures de sport (ou en matières synthétiques) pendant des journées entières.

Il est indispensable de se laver les pieds et les espaces interdigitaux quotidiennement avec du savon, à chaque douche et changer de chaussettes tous les jours.

Il vaut mieux porter des sandales lors de tout contact avec les sols humides de collectivités comme les piscines, vestiaires, saunas…

Il faut changer de chaussures tous les jours afin de les aérer et traiter régulièrement l’intérieur des chaussures avec des poudres antimycosiques.

Tout traitement mycosique doit être le plus précoce possible car l’évolution est très rapide.

Le traitement des mycoses superficielles repose sur des topiques antimycosiques à large spectre, à usage externe. Pour une onychomycose, il est d’une durée en moyenne de six mois en fonction de l’atteinte. Il est important pendant le traitement de désépaissir l’ongle afin d’augmenter la pénétration des crèmes ou vernis antimycosiques.

Pour les mycoses de la peau, il est d’une durée de quatre à cinq semaines pour éviter les récidives. En face d’une mycose sévère, il peut être nécessaire d’avoir un traitement local et oral sur avis médical.

En cas de doute de diagnostic, il est possible de faire faire un prélèvement afin de mettre en culture les lésions suspectes. Ce prélèvement peut être fait aussi afin de donner un traitement plus spécifique et plus ciblé.