Union Française pour la Santé du Pied/ Les principales pathologies : "J'ai mal aux pieds : je consulte un podologue"./ L'hallux valgus

L'hallux valgus

L'oignon ou hallux valgus est une déformation de l'avant-pied qui est très souvent "familiale" et atteint surtout les femmes. Dans cette pathologie, le gros orteil est dévié vers l'extérieur et s'accompagne d'une saillie appelée "oignon". Cet oignon est particulièrement douloureux et rentre en conflit avec la chaussure. Le port de chaussures peut en effet le faire "enfler", le rendre plus sensible et plus douloureux. La prévention commence toujours par des conseils de chaussage. Le choix des chaussures est essentiel pour ne pas aggraver la situation. Un bout pointu est à éviter ou alors présent au-delà de l'avant du pied. Un talon de 3 cm au maximum est tolérable. La chaussure doit être constituée de matériaux souples pour ne pas entrer en conflit avec l'oignon et d'éventuelles griffes d'orteils. 

La consultation d'un podologue s'impose. Il préconisera un traitement adapté : conseils de chaussage, orthèse plantaire ou chirurgie si nécessaire; 

Le podologue peut notamment préconiser les contentions noctures, orthèses rigides moulées sur le pied et portées la nuit. Elles permettent de maintenir l'orteil en position corrigée, limitant ainsi les poussées inflammatoires. Cette orthèse de nuit associée ou non à une orthoplastie ou à une orthèse plantaire pendant la journée, présente un intérêt certain dans la correction des hallux-valgus particulièrement chez les enfants. 1/4 des hallux-valgus opérés à l'âge adulte ont débuté avant la 15ème année. L'action correctrice doit être très progressive, contrôlée régulièrement et l'orthèse doit évoluer avec la croissance de l'enfant.

Prothèses pour hallux valgus

Afin de prévenir ou contenir une déformation de votre premier rayon, il existe des prothèses en silicone sur mesure fabriquées par votre podologue appelées ORTHOPLASTIES. Celles-ci sont de différente dureté selon leur utilisation : 

-    L'articulation est souple, très peu déformée, on veut prévenir l'hallux valgus : dans ce cas, le silicone sera plutôt dur afin de faire une prothèse qui restera rigide et placera l'articulation en position neutre. C'est un traitement actif. La prothèse est poncée par le podologue pour lui donner un positionnement parfait.

-    L'articulation est douloureuse en phase inflammatoire : selon son degré de déformation, le silicone sera d'une dureté moyenne à souple ; il n'y a pas toujours de ponçage. On essaiera de protéger la déformation du contact avec la chaussure pour éviter d'éventuels cors ou plaies sur l'articulation.

-    Il n'y a plus du tout de moyen de correction car la déformation est arthrosique, très ancienne. Celle-ci est la cause de cor interdigital, de plaie, ...: dans ce cas le podologue réalise une prothèse hyper-souple en silicone moulée ou injectée entre les orteils et l'on fait marcher le patient avec sa future prothèse et sa chaussure afin d'être totalement adaptée au chaussant.

Toutes ces orthoplasties ont des avantages certains :

  • Lavage facile et séchage quasi instantané

  • Possibilité de porter des semelles orthopédiques simultanément

  • Adaptation parfaite car entièrement sur mesure

  • Prévention ou correction

  • Moins de place prise dans la chaussure qu'une orthèse plantaire

  • Budget raisonnable

  • Retardement d'éventuelles interventions chirurgicales

  • Utilisation en post-chirurgie pour prévenir une éventuelle récidive

    orthese hallux valgus