Union Française pour la Santé du Pied/ Les conseils du podologue/ Mesurer les pieds des enfants

Mesurer les pieds des enfants

La mesure :

Elle se prend à l'aide d'un pédimètre à étalonnage universel.Podomètre

La pointure indiquée par ce pédimètre correspond à la longueur du pied en millimètres divisée par 6,66 (unité de base de la mesure de la pointure) à laquelle on ajoute 2 points (marge de croissance). Ces 2 points sont donc pris en compte dans l'étalonnage indiqué par le pédimètre.

1) Mesurer les deux pieds, l'enfant debout, le poids du corps réparti harmonieusement sur les deux jambes.

2) Vérifier que le talon est en butée sur l'arrière du pédimètre.

3) Appuyer sur les orteils pour lire la longueur exacte.

4) Faire coulisser l'équerre mobile contre l'orteil le plus long.

L'extrémité de l'orteil du pied le plus long est la référence.

5) Lire la pointure indiquée sur l'échelle de graduation. Exemple : une mesure prise en 27 doit être chaussée en 27. et 27 1/4 en 28. Les parents sont parfois tentés de choisir une pointure plus grande pour conserver le soulier plus longtemps. Il faut être prudent car une pointure plus grande est contraire à un bon maintien latéral du pied. Pour une mesure donnée, le fabricant a prévu une marge de croissance. Cette marge de croissance coïncide plus ou moins, selon le fabricant, avec la marge des 2 points supplémentaires prise au pédimètre. Un éloignement trop important des orteils de la pointe du bout de la chaussure peut faire chuter l'enfant car celui-ci n'a pas la perception du choc.

6) Le système de fermeture doit permettre de bloquer le talon dans l'emboîtage de la chaussure et éviter que le pied glisse vers l'avant. Si la chaussure n'offre pas cette possibilité, on doit changer de modèle.

Les mauvaises habitudes :

Mettre un doigt entre le contrefort et le pied n'est pas un geste correct pour vérifier la pointure. L'ossification du pied de l'enfant se termine plus ou moins avant 6 ans. Avant cet âge, il n'a pas de sensibilité d'orteil. Cette pratique a pour effet de faire plier les orteils contre le bout.

Acheter une semelle à l'intérieur en prévision d'un usage prolongé modifie la qualité du chaussant prévu par le fabricant.

Si la méthode de mesure est respectée, il est inutile d'appuyer sur le bout de la chaussure avec le risque de faire mal au pied de l'enfant.

 

 

Bibliographie : "Chausser l'enfant" de Jean-Jacques Ficat et Alain Madec - Juillet 2006