Union Française pour la Santé du Pied/ F.A.Q/ Chaussage de l'enfant

Chaussage petit enfant

Question : J’ai un bébé de 10 mois qui commence à marcher. Nous voudrions donc lui acheter une paire de chaussure. Nous avions dans l’idée de lui acheter une paire de chaussure « classique » qui maintient la cheville et la voute plantaire. J’ai quand même fait une petite recherche sur internet, et ce que j’ai trouvé m’indique tout le contraire. A priori vous auriez écrit un article à ce sujet en janvier 2009 mais je ne le retrouve pas. Pourriez-vous me donner votre avis sur le sujet ?

Réponse : Pour votre enfant il lui faut une chaussure montante avec une semelle semi-rigide agrippante. Pas de nécessité de voûte plantaire afin de laisser son pied travailler librement et favoriser la "musculation " de son arche interne. Il faut que la tige de la chaussure (arrière du tendon d'Achille) soit rigide mais avec un petit rembourrage afin de ne pas blesser le tendon. Doublure et semelle de propreté doivent être en cuir.

---------------------------------

Question : comment choisir des chaussures pour mon bébé ? car en lisant plusieurs documents, je trouve des avis contradictoires et votre document est très technique et pas facilement compréhensible pour moi. 

Réponse : Voici les points essentiels dès que votre enfant commence à marcher :
Chaussures montantes jusque sous les malléoles
Tige à l'arrière rigide
Possibilité d'adapter le serrage par le laçage
Pas de voûte plantaire à l'intérieur
Semelles semi rigides et antidérapantes
Cuir à l'intérieur et extérieur

--------------------------

Question : Peut-on faire porter à son enfant cadet des chaussures déjà portées par un frère ou une sœur ainée ?Réponse : Si les chaussures sont impeccables c'est à dire aucune usure prononcée du talon ni de la semelle et que la partie cuir (empeigne et tige) n'est pas déformée, il est possible de les mettre au plus petit. Cependant si vous connaissez une malposition chez l'ainé, ce n'est pas du tout recommandé. Cela ne doit pas se faire si les chaussures ont été portées tous les jours pendant une longue période et qu'elles sont de faible qualité.

------------------------

Question : Bonjour, J'ai lu à plusieurs reprises qu'il valait mieux des chaussures sans voûte plantaire pour les petits. Mais jusqu'à quel âge ? Mon fils a 3 ans 1/2 et fait du 27, puis-je acheter indifféremment avec ou sans voûte plantaire ? 

Réponse : La voûte plantaire des chaussures ralentit le développement musculaire du pied et de son arche interne en particulier. Il faut dont éviter un maximum d'en faire porter aux enfants et le plus longtemps possible. Ce n'est pas la pointure qui importe mais l'âge de l'enfant .Si vous avez des difficultés pour en trouver sans, prenez les plus fines possibles. 

----------------------

Question : Quels sont les risques (à court, moyen voire long terme) d'un enfant qui portent des chaussures inadaptées pour sa santé ?

Réponse: Une chaussure non adaptée (trop petite, déjà portée et déformée par un autre, trop grande ...) peut avoir les conséquences suivantes:
- déformation d'un ou plusieurs orteils en griffe
- ongles traumatisés 
- arrière-pied non maintenu (surtout si les chaussures ont déjà portées)
- transpiration si les chaussures sont en synthétique avec risque de mycoses
- apparition d'ongles incarnés
- chute si la chaussure est trop grande ou trop petite

---------------------------

Question: Devant la multitude de tarifs des chaussures pour enfants (une fille de 3 ans et un garçon de 20 mois) et la multitude de conseils souvent contradictoires (souple, rigide, voute plantaire ou pas), je suis souvent perplexe quant au choix à faire. Auriez-vous un guide ou des lignes conductrices à suivre qui pourrait m'aider dans le choix des chaussures pour mes enfants? Merci d'avance pour votre aide.

Réponse : Pour les conseils: pas de voûte plantaire jusque 5 ans, tige montante sous les malléoles mais rembourrée par un bourrelet sous celles-ci pour ne pas blesser, cuir intérieur ET extérieur, semelle extérieure semi rigide. Mieux vaut avoir deux paires pour laisser respirer le cuir et sécher la chaussure chez l'enfant qui transpire et aime les flaques... Même en grande distribution vous trouverez votre bonheur si vous respecter les critères ci–dessus.

--------------------------

QuestionMa fille a 6 mois, elle essaye de marcher en se tenant par nos mains. Doit on lui acheter des chaussures? Ou est ce trop tôt ? Est ce que je peux lui prendre des chaussures orthopédiques ? J'ai du mal a lui trouver des chaussons, les pointures 19-20 lui sont trop petites. Autour de moi on me dit que puisse qu'elle fait des pas de marche je devrais lui prendre des chaussures car sinon elle ne pourra pas si habituer ou bien elle aura des pieds trop grands.

Réponse : Vous trouverez sans aucun souci des chaussons dès le 18 et choisissez les très souples et avec des semelles fines. Votre fille est trop jeune pour être bloquée dans sa croissance et plus elle marchera pieds nus ou avec des chaussettes antidérapantes plus elle musclera son pied. Surtout pas de chaussures orthopédiques elle n'a aucune pathologie, ni de chaussures rigides. Attendez encore 2 ou 3 mois pour les chaussures premier pas 

-------------------------

Question : j'ai besoin d'un conseil : mon fils a 20 mois et cours. Faut-il que je lui prenne des chaussures avec une semelle qui a une voûte interne ? Il a également un pied fort quels sont vos conseils ? Recommandez vous certaines marques ou certains sites ? Ma fille a 3 ans quand est-il de la voûte interne car ma pédiatre pense qu'elle est à surveiller car elle risque d'avoir les pieds plats ?

RéponseMieux vaut éviter les voûtes plantaires jusqu'à au moins 4/5 ans pour aider le pied à se développer seul sans contrainte au niveau des muscles du dessous du pied. D'ailleurs des chaussons souples seraient idéals. Pour les marques peu importe tant que vous respectez les critères de choix dont on parle en détail sur notre site internet. Si votre pédiatre suspecte un pied plat consulter un podologue vers ses 4 ans et avant ses 6 ans pour être au mieux de la stimulation.  

---------------------------

QuestionJ'ai un bébé de un an qui marche à quatre pattes; se met debout et fait quelques pas le long des meubles. Je lis des choses contradictoire sur le choix des premières chaussures. Faut-il ? 
- des semelles souples ou semi-rigides ?
- une tige montante ou non ?
- une tige rigide ou non ?
- les chaussons avec semelles très fine pour reproduire les sensations du pied nu sont elles recommandées ou  au contraire à prescrire ?
- Faut-il forcément acheter les chaussures chez un "chausseur" pour bébé ? (chaussures très chères présentées par les vendeurs comme indispensable pour le bon développement du pied de l'enfant)
- Que penser des chaussures vendues dans les magasins du type "gémo" ou la "halle aux chaussures?" qui sont plus bas de de gamme?

RéponseLe choix de la chaussure doit être le suivant : semelles semi rigides, tige montante avec un contrefort rigide mais renforcé par un petit bourrelet mou afin de ne pas blesser le tendon d'Achille, boucles ou scratches pour régler le serrage, pas de voute plantaire interne. Pour le chausseur: les marques comme gémo  ont fait de gros efforts concernant leurs modèles enfant. Certains ont toutes les caractéristiques citées auparavant et sont matérialisées par une étiquette cuir extérieur et intérieur ce qui est primordial. En exemple leur marque adelie ou gémo bébé. Chez un chausseur classique, vous trouverez toutes les marques connues comme babybotte, pablobvski, mode8 aster... Mais il faut se méfier des voûtes parfois trop prononcées.

---------------------------

Question:  Je voudrais savoir comment chausser mon bébé de 10 mois (qui commence à se lever seul) et à partir de quand. Que penser des chaussons en cuir souple? Dois-je plutôt opter pour des chaussures ? Quelles marques préférer ?

RéponseLe port de chaussons souples est idéal pour aider la voûte plantaire à travailler dès que la marche est acquise. Pour l'aider dans son apprentissage privilégiez les chaussures avec une semelle semi-rigide une tige montante jusque sous les malléoles et un contrefort rigide (mais avec un renfort mou pour ne pas blesser le tendon d'Achille) et surtout pas de renfort de voûte plantaire dans la chaussure !